GRENOBLE 38 SOUS PROTECTORAT LYONNAIS!..

News
GRENOBLE 38 SOUS PROTECTORAT LYONNAIS!..
+

Publié il y a 4 mois par

Alors que mon idée était d’évoquer notre prochain adversaire de dimanche prochain, Grenoble Foot 38 et de saluer une démarche entreprise par le club de l’Isère. Un accord de partenariat à venir pour la saison prochaine avec un club voisin plus puissant sportivement et financièrement : l’Olympique Lyonnais. Heureuse initiative à mes yeux et qui me semble salvatrice pour un club de D2, ambitieux, club qui ne cache pas son intention d’accéder dans un futur proche au niveau supérieur. Un clin d’œil du destin, sorti de la vasque de la Coupe de France en milieu de journée, propose une affiche en seizième de finale entre ces deux clubs le 29 janvier prochain à Lyon. Le parrain face à son filleul !

GRENOBLE 38 SOUS PROTECTORAT LYONNAIS!..

Pour preuve de ces bonnes intentions entre les deux clubs, le président Aulas a accepté de libérer et prêter au mercato la troisième gardienne, Erin Nayler(en photo dans le titre),internationale néo-zélandaise qui se morfondait en DH.Initiative intelligente qui permet à cette jeune fille de vingt-quatre ans au CV sympathique qui aurait satisfait bon nombre d’entraineurs, de retrouver une compétition de qualité. Quarante fois internationale avec la fougère blanche sur un maillot…de couleur, adversaire de l’équipe de P.Bergero aux derniers jeux de Rio, la grande gardienne (1,78 m) va entrer en concurrence directe avec Julie Perrodin.L'idée : rester dans l’élite nationale depuis la refonte du championnat de D2. Le tout est de savoir maintenant si l’hirondelle néo Z fera le printemps isérois.

Et pourquoi ne pas imaginer pour FFNMG,notre club, un rapprochement avec Montpellier Hérault voire l’Olympique de Marseille ??

C’est du gagnant-gagnant à l’arrivée car certaines recrues de ces clubs aux budgets dix fois supérieurs au nôtre, cirent le banc toute une saison. Dans cet ordre d’idée, il serait tout à fait possible d’envisager comme pour Erin Nayler de Lyon à Grenoble, des prêts au mercato (limite 31 janvier) qui renforceraient FFNMG sans démunir nos amis de l’Hérault et des Bouches du Rhône dont les effectifs plafonnent à vingt-six/vingt-sept joueuses !..

Mais revenons à ce qui nous préoccupe en ce milieu de semaine, la reprise du championnat dimanche prochain au stade du Vercors à 14h30 à Grenoble. Un nom de stade qui appelle à la résistance !!!..

Dans notre mémoire, cela fait partie incontestablement de l’un des meilleurs matches réalisés par FFNMG sur le parcours aller jalonnant le championnat. Un partage des points, certes à la maison (1-1), au cours du seul match disputé à la Bastide. C’était le 18 septembre, deuxième rendez-vous officiel de la saison. Cette rencontre avait en partie effacée la contrariété née du match perdu (1-0) la semaine précédente face à Vendenheim.

Face à l’un des favoris du groupe B avec Dijon, Toulouse et Val d’Orge, le Football Grenoble 38, actuel quatrième à cinq points de l’équipe parisienne, FFNMG avait réussi une première mi-temps en tout point remarquable : engagement, investissement et sérieux dans l’organisation. Un but de Laurie Saulnier dès la reprise entre les jambes de J.Perrodin, la gardienne grenobloise, avait donné espoir à nos nîmoises. Pétrel juste après l’heure de jeu avait douché les espoirs des coéquipières de Gaëlle (Gayton). Delphine(Saez) assurant le score de parité par la suite.

 

 De la nouveauté

 

Profitant de la trêve des fêtes de fin d’année, le staff de Nîmes Métropole Gard a décidé de modifier l’organisation des séances d’entrainements, en nombre et en contenu.

La parole à Manu Gros, co-entraineur de l’équipe de D1 :

« Le but est de faire plus d’entrainements dans la semaine car il est difficile d’avoir tout l’effectif à notre disposition à chaque fois, compte tenu des obligations de plusieurs joueuses. Au moins, si certaines manquent un, voire deux entrainements, il restera toujours le bénéfice des deux autres. Un exemple aussi, le lundi, c’est pouvoir mieux individualiser les entrainements avec celles qui ont joué la veille, un peu plus de récupération, de vidéo. Celles en revanche qui ont eu peu de temps de jeu, travailler athlétiquement ! »

Et la vraie nouveauté, ce sont les entrainements supplémentaires au cours du week end ?

«  La formule est la suivante. Pour les matches à l’extérieur, comme nous partons le plus souvent dans la matinée, il s’agit de faire une séance le samedi matin ; et pour les matches à domicile, c’est une séance de mise en place le matin de la rencontre.

Nous l’avons testé ce dimanche avant Rodez, avec un petit réveil musculaire et ensuite un travail plus tactique dans la matinée. Nous déjeunons ensemble le midi. Et ensuite, c’est le match. Les filles ont apprécié ; c’est le retour que nous en avons eu hier et ont  trouvé la formule assez sympa.

En fait, le staff se met à la disposition des joueuses en offrant plus de son temps dans l’intérêt des joueuses. A elles de le comprendre afin de ne pas végéter en milieu voire bas de tableau.

Autre propos, j’en profite pour remercier la ville de Nîmes qui joue pleinement le jeu avec notre club en mettant à disposition les installations de l’annexe des Costières pour la préparation de nos matches que ce soit le samedi ou le dimanche. »

Et cela méritait d’être souligné en attendant le prochain retour de la D2 à l’annexe des Costières le 5 février face à Aurillac. Entre temps, il faudra... meubler!..

 

Crédit photo Sky Blue FC pour Erin Nayler


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Participer au site : news photo video
avatar Se connecter