FOOTBALL FEMININ NIMES METROPOLE GARD


HISTORIQUE

HISTORIQUE

HISTORIQUE

FOOT FEMININ NIMES METROPOLE GARD

 

LA GENÈSE :

Le Football Féminin Nîmes Métropole Gard n'est autre que l'ancienne section féminine du FC Jonquierois (1995-2002). On ne peut donc évoquer l’actuel FFNMG sans conter sa naissance et son évolution à Jonquières St Vincent.
 Aussi surprenant que cela puisse paraître, l'origine du football féminin à Jonquières  et ensuite à Redessan, est Canadienne. En effet, en Juillet 1993, lors du premier échange avec le club de soccer de Jonquières (Québec), les dirigeants benjamins de l'époque, Isabelle Raux et Jean-Yves Blaise, découvrirent le foot féminin. De France où le foot est roi, les féminines étaient marginalisées.
En Amérique du nord, à des milliers de kilomètres, les filles représentaient 50% des licenciés. Divers championnats féminins étaient organisés et pour toutes catégories.
  Le charme fit son effet et les dirigeants envoûtés par la fraîcheur de ce football décidèrent de créer une section féminine à Jonquières St Vincent.
Celle -ci vit le jour lors de la saison 1995-1996. Deux équipes furent constituées : une sénior et une benjamine. La création d'une équipe de jeunes permit à la section, dès sa gestation, de posséder un vivier de joueuses et d'assurer son avenir.


 

L'ADOLESCENCE :(1995-2002)

Cinq ans, c'est le temps qu'il a fallu au F.C.J pour devenir le club phare du football féminin gardois.
3 coupes Gard Lozère gagnées consécutivement (2000, 2001 et 2002), un titre de vice-champion de ligue niveau 1 (derrière l'ogre Montpellier) et un barrage perdu pour l'accession en division 3 (défaite contre Rodez) en 2002.
Le plus difficile commençait : se maintenir au sommet du football gardois. Et pour confirmer il fallait progresser.
  Les dirigeants de la section féminine du F.C.J pensèrent que cette progression ne pourrait s'effectuer que par la création d'une structure proprement féminine...
 

L'AGE ADULTE :(2002-2012)

Grâce à la commune de Redessan et de sa municipalité, le rêve devint enfin une réalité. L'adolescente Jonquièroise pouvait quitter sa demeure familiale et s'installer en adulte.
 En 5 ans, le FF Redessan Nîmes Métropole s'est installé parmi l'élite de la ligue et a confirmé son statut en devenant le premier club gardois à atteindre la 3ème Division Nationale en 2006 et la 2èmè division en 2010.
Suite à cette accession en Deuxième division nationale(D2F), le club signe un protocole de partenariat avec Nîmes Olympique uniquement au travers de la mise à disposition d'un terrain de la Bastide.
En plus de ce partenariat, le club trouve une entente avec l'ES Marguerittes qui lui permet d'utiliser ses structures pour les différentes équipes. Le club s'installe à Marguerittes, et joue les matches à domicile des équipes D2 et U19.

Le FFNMG reçoit le label "école de foot" de la fédération (2012, 2013,2014) et crée une section sport étude au lycée E. D'Alzon. C’est une réussite totale puisqu'à l'orée de la saison 2016-2017ce sont plus de quatre-vingt jeunes filles qui allieront études et football.

LA MONTEE EN PERSPECTIVE :(2012-2016)

Changement de couleur de maillot-abandon du bleu pour le rouge-plus proche de celui de Nîmes Olympique avec un croco sur la poitrine mais tourné dans l'autre sens...des nuances!..

L'idée est de monter au plus haut niveau en l'espace de cinq ans.

La nouvelle structure rate sa saison 2012-2013 et manque même de passer à la trappe. Dixième juste devant les deux relégables!

La saison suivante est d'un tout autre calibre avec l'arrivée au club de Hamou, Pervier(Montpellier), Kouame, et Lizzano(Muret).Ce recrutement judicieux porte ses fruits et le club atteint une belle deuxième place juste derrière Albi.

Sur la bonne voie et avec d'autres renforts de talents:Ayachi, Diguelman et Ramos, FFNMG passe la vitesse supérieure et surprend son voisin rival de l'OM grâce à une constance dans les résultats. La première place synonyme de monter en D1F.Le graal est touché et l'aventure peut commencer.

Las, la marche est trop haute pour un club insuffisamment préparé au plus haut niveau. Contraintes exigées par la FFF en matière de professionnalisation et insuffisance sur le terrain scellent cette expérience pour le moment unique en D1F.

Bien que terminant lanterne rouge, la seconde partie de la saison laissent de beaux espoirs pour le futur. En revanche, l’espoir d'une fusion concrète avec Nîmes Olympique, entrevu durant le printemps, est reporté à deux ans (saison 2018-2019)

La saison 2016-2017 en D2F groupe B peut commencer. Il n'y aura qu’un seul élu avec la refonte du championnat de Deuxième Division en deux groupes.Difficile de dégager un favori.

A suivre !...

 

 


 

 

Participer au site : news photo video
avatar Se connecter